Coach Your Brain

Développement Personnel – Life Hacking – Organisation

Développer et cultiver l’esprit d’équipe.

Un manageur n’est rien sans une équipe, et la réciproque est souvent vraie. Les bleus auraient-ils été champion du monde sans leader ? Probablement pas. Mais le leader ne suffit pas. Il doit créer et cultiver l’esprit d’équipe pour que chaque individu se dépasse. C’est la somme de ces dépassements, tous orientés vers un objectif commun qui apporte le succès.

On peut donc se demander comment créer un esprit d’équipe ?

Vers une équipe plus autonome.

Pour améliorer votre management, et développer l’esprit d’équipe, vous devez conduire votre équipe vers plus d’autonomie. Votre rôle doit être compris de tous. Le manager doit in fine être un catalyseur et un facilitateur pour son équipe.

Rassemblez et Fédérez

Il est important que vous soyez Franc et direct vis à vis de votre équipe. Il en découlera naturellement un climat de confiance dans la mesure où toute l’équipe sait à quoi s’en tenir.

La confiance doit également être réciproque. Comprenez que vous ne pouvez pas être sur le dos de vos collaborateurs en permanence. D’une part vous allez passez pour le flic de service et en plus vous ne contribuez pas à instaurer le climat de confiance que vous cherchez.

A contrario vous devez également être disponible pour votre équipe, en particulier lorsqu’elle rencontre des difficultés.

En trouvant ce juste équilibre au niveau de votre équipe, mais aussi de chacun de vos collaborateurs, vous obtiendrez rapidement une réelle coopération de vos collaborateurs.

Cultivez l’esprit d’équipe

Il est important de bien connaître votre équipe. Pour cela vous devez être à son contact. N’ayez pas peur de provoquer des moments de rencontres informels. On le dit souvent mais la machine à café est un lieu important.

Vous pouvez également sortir du cadre du travail en allant déjeuner au restaurant avec votre équipe par exemple. En plus de cultiver le sentiment d’appartenance, ces moments sont souvent l’occasion d’une parole un peu plus libérée. Vous aurez alors peut être certaines pistes de réflexions qui n’aurait pas montré le bout de leur nez dans le strict cadre du travail.

Attention ce genre de pratique ne doit surtout pas se ritualiser au risque d’en perdre le sens et du coup les bénéfices associés.

Là encore la relation avec l’équipe doit se décliner pour chaque collaborateur de manière personnalisé. Nous faisons partie d’un tout (l’équipe), mais nous n’en demeurons pas moins des êtres à part entière dont les sources de motivation sont différentes de celles du voisin.

Responsabilisez

La performance de votre équipe est étroitement liée à son autonomie. Les obsédés du contrôle n’ont qu’à bien se tenir.

En effet contrôler tout ce que votre équipe fait est particulièrement chronophage, et risque de donner le sentiment que vous ne faite confiance à personne. Attention la confiance n’exclut pas le contrôle. En effet, il y a un juste milieu que vous seul serez en mesure de trouver.

Des objectifs clairs

Pour développer l’esprit d’équipe, cette dernière doit être motivé par des enjeux communs. L’ensemble des objectifs confiés à chaque individualité doivent aboutir à un succès collectif, un objectif commun.

Ce dernier doit être parfaitement identifié et compris de tous. L’atteinte de cet objectif dépend en suite de tous les membres de l’équipe.

En tant que leader, c’est à vous de donner les objectifs à chacun en fonction de leur capacité et de leur rôle au sein de l’équipe.

Ces objectifs doivent être SMART (Simple, Mesurable, Acceptable, Réaliste et temporisé).

A la manière d’un chef d’orchestre vous donnerez la mesure, et ajusterez au fur et à mesure les choses afin de garantir le succès en fonction de l’atteinte des jalons et des imprévus.

On l’a vu, laissez de l’autonomie à vos collaborateurs pour faire leur travail et favorisez l’évaluation des objectifs, qui rappelons le doivent être SMART, au contrôle permanent.

Faite le point

En cours de projet, faite le point avec vos collaborateurs. Difficultés rencontrées, succès remportés… En cultivant la stratégie des petites victoires, vous confortez l’équipe dans sa capacité à accomplir ses missions.  En reconnaissant une erreur vous envoyez un signe fort d’humilité et d’humanité. Cependant, gardez en tête que vous gagnerez bien plus en montrant que vous savez vous en nourrir en rebondissant rapidement. En adaptant ou en modifiant votre stratégie par rapport aux difficultés rencontrées, vous faite preuve de souplesse.

Enfin à la fin d’un projet, il est impératif de faire un débriefing avec l’équipe et de valoriser le travail fourni ainsi que les succès atteints.

Gardez la tête froide.

Dans la vie de tous les jours comme en cas de coup dur, vous devez garder la tête froide. L’équipe attend de vous, de donner le cap. En cas de coup dur, si l’équipe vous reconnais en tant que leader, elle se retournera vers vous pour savoir ce qu’elle doit faire.

Vos décisions doivent être raisonnées et affirmées de façon claire avec le moins d’émotions possible. Si l’équipe sens que vous êtes stressé, elle le sera aussi.

Un bon moyen d’éviter les situations de crise est d’anticiper au maximum tout ce que vous pouvez anticiper. Ainsi dans le scénario du pire chacun connait déjà son rôle. Vous gagnerez un temps très précieux.

Vous devrez savoir écouter ce que vos collaborateurs vous disent en particulier dans ces moments là. Un crise pouvant en amorcer une autre il est impératif de rester dans le dialogue.

 

 

Sebastien Corlouer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page